Cabinet de psychothérapie & hypnothérapie MaESSAGES®
Thème allergies.

Thème

ALLERGIE

Les réactions allergiques (hypersensibilité) sont des erreurs du système immunitaire qui tente de se défendre contre une substance (allergène) qui ne présente pas en réalité de danger pour l’organisme. On distingue les allergies immédiates et les allergies retardées.

Allergie immédiate

La première exposition à l’allergène (acariens, poussière, poils, pollen…) est la phase de sensibilisation, il y a production d’anticorps (IgE) qui identifient l’allergène et se fixent sur les muqueuses notamment.
Lors des expositions suivantes avec l’allergène, les cellules porteuses d’IgE libèrent des facteurs inflammatoires comme l’histamine provoquant : écoulement nasal, picotement, éternuement…

Allergie retardée

Il s’agit ici de dermite ou d’eczéma de contact, les anticorps n’interviennent pas dans ce cas.
En première exposition, l’allergène traverse la peau et se fixe sur les cellules de Langherans qui migrent ensuite vers les ganglions lymphatiques pour rencontrer les lymphocytes T CD4+.
Lors d’un nouveau contact, même migration vers les lymphocytes désormais activés qui affluent ensuite vers la zone d’allergie, les lésions dermiques apparaissent 48 à 72 heures après le contact.

Ce qui n'est pas de l'allergie

Ne pas confondre avec une intolérance (lactose, gluten…)
Dans ce cas, il n’y a pas d’erreur du système immunitaire, c’est l’organisme qui ne produit pas assez de certaines enzymes pour transformer certaines protéines. Par exemple, une intolérance au lactose (sucre du lait) provient d’un manque de lactase : enzyme dont le rôle est de dégrader le lactose pour le rendre utilisable par le corps.
Ne pas confondre non plus avec une intoxication (poison, produit chimique…)
Si vous venez en hypnothérapie pour cela, il est donc important de vérifier qu'il s'agit bien d'une allergie et non pas d'une intolérance ou d'une intoxication.

Allergie "mécanique" ou "psychologique" ?

On rencontre aussi parfois des allergies provenant de causes psychologiques. Il est assez difficile de les identifier, il faudrait pour cela mettre la personne en contact avec l’allergène supposé sans qu’elle en soit consciente, s’il y a réaction : allergie « mécanique », sinon : allergie « psychologique ».

Hypnothérapie des allergies

Il est donc préférable d’avoir au préalable un diagnostic médical précis pour identifier le type d’allergie et le(s) allergène(s) en cause. Pour une allergie « mécanique », une technique spécifique d’hypnothérapie nécessitera 3 séances. En cas de multi-allergies, il convient de traiter allergène par allergène. Important : pour les allergies létales, il est prudent de faire la séance à proximité d’un service hospitalier adapté en cas de crise. Une allergie « psychologique » mérite la même attention et peut aussi être traitée en psychothérapie/hypnothérapie.