Cabinet de psychothérapie & hypnothérapie MaESSAGES®
Qu'est-ce que l'hypnose ?

Qu'est ce que l'hypnose ?

États de conscience - Techniques de communication

Votre contact : Jérôme Bénistant Tél : 06 58 90 94 40

La détente et l'attention à soi

En hypnose d'accompagnement (thérapie, développement personnel), on nomme « états ordinaires de conscience (EOC) » les états habituels d'éveil. Constatant que notre état de conscience fluctue en permanence pour s'adapter aux expériences vécues, peut-être pourrait-on parler de « modes de fonctionnement psychique et corporel » habituels. On nomme alors « états modifiés de conscience (EMC)» (ou états de transe, ou états d'hypnose) tous les autres modes de fonctionnement qui, en particulier dans le cadre de l'accompagnement vers un apaisement ou un changement, favorisent l'imaginaire et la créativité.

Par exemple, lorsque vous avez des moments de rêverie ou que vous êtes captivé par un bon film, absorbé dans un excellent livre, quand votre attention est focalisée sur une personne qui vous conte une histoire passionnante ou lorsque vous éprouvez un bien-être indescriptible en montagne ou au bord de la mer... alors vous êtes au bord d'un état hypnotique. Il y a comme une sensation que l'esprit conscient habituel est mis un peu de coté pour laisser place à l'imaginaire créatif. En ce sens, être en état d'hypnose, c'est retrouver son âme d'enfant, un univers ou tout est possible.


On trouve toute une gradation d'EMC jusqu'au plus profond d'entre eux : le sommeil. Notez que pendant le sommeil, c'est le conscient qui dort, l'inconscient quant à lui reste actif : il rêve, fait battre le cœur... En séance d'hypnothérapie, un état de transe si profond n'est pas utilisé, car la présence du conscient est requise pour communiquer avec la personne hypnotisée. Aussi, l'alliance du conscient avec l'inconscient est souvent essentielles pour installer un changement durable et adapté à la personne.

Au-delà des préjugés que l'« hypnose » suscite, d'ailleurs souvent véhiculés par certains médias en quête de spectacle, l'hypnose est avant tout un état parfaitement naturel et utile en thérapie, psychothérapie et développement personnel.

L'hypnose désigne également l'ensemble des techniques qui permettent de provoquer ces EMC afin d'amplifier les effets du travail thérapeutique ou de coaching. Grâce aux études en neurophysiologie sur la réalité des états hypnotiques et via les techniques d'imagerie cérébrale, il est maintenant aisé de constater que l'hypnose provoque l'activation du cycle de la relaxation ainsi que l'activation du cycle de l'absorption de l'attention.

Des états naturels

Certains serpents prennent instinctivement une posture pour fasciner une proie (oiseau, rongeur) qui, dans son état normal, prendrait aussitôt la fuite. Aussi, chez certaines proies, il a été démontré que cet état de transe produit une analgésie. La nature sait donc faire du gagnant/gagnant : le serpent peut se nourrir (ce qui évite aussi la prolifération de rongeurs) et la proie souffre moins ! D'ailleurs, une des principales utilisations de l'hypnose en milieu hospitalier est l'analgésie et l'hypno-sédation.

Aussi, avons-nous presque tous vécu cette sensation désagréable d'envie pressante dans les transports en commun. Mais en focalisant notre attention par exemple sur un bon livre, la sensation désagréable s'atténue, voire même disparaît, ... jusqu'à ce que le livre se referme !

Autre exemple, vous conduisez votre voiture sur une route très habituelle. Arrivé à un point B du trajet, vous vous souvenez soudain avoir été conscient de la route jusqu'à un point A, et puis après ... plus rien ! Votre conscient s'occupait d'autres choses (souvenirs, projets, écoute radio...) et heureusement que pendant ce temps, votre inconscient éxécutait tous les gestes de la conduite, sans même que vous vous en rendiez compte.

Tout sportif pratique instinctivement l'autohypnose, on appelle cela la concentration. Le skieur de descente pré-visualise ses trajectoires mentalement, juste avant la course, puis il « débranche » le conscient et s'élance ! C'est surtout l'inconscient qui pilote le corps pour skier et non le mental, cela permet au déscendeur de se dépasser.

Idem pour un joueur de tennis qui fait instinctivement toujours le même rituel avant de servir. En hypnose et PNL, on appelle ce rituel « activer ses ancres », le but étant d'aller chercher les ressources profondes et les automatismes. À la vitesse où se déplace la balle, le conscient est trop lent pour s'occuper des reflexes et c'est surtout l'inconscient qui doit jouer.

Sait-on vraiment définir ce qu'est l'hypnose ?

Prenons le cas d'une expérience assez commune : « faire du vélo ». Pouvons-nous savoir vraiment et complètement ce que c'est en lisant une définition dans un livre ou sur l'internet ?

Retenons simplement que l'hypnose permet à chacun d'accéder à son inconscient (ressources et capacités dont nous ne sommes pas conscients habituellement) afin de mieux le connaître et l'optimiser. L'hypnose est un moyen puissant et naturel pour quiconque éprouve un désir de changement, ou souhaite simplement aller vers une connaissance de soi plus complète.

C'est donc probablement l'expérimentation de l'hypnose qui permet à chacun d'en avoir une définition plus complète, la vivre pour s'en faire une représentation à la fois mentale, sensorielle et émotionnelle.

Pour conclure, voici une métaphore toute personnelle à propos de l'hypnose :

« L'hypnose est un massage de l'esprit décuplant les messages de l'esprit. »

qui se résume dans : MaESSAGES, vous l'aurez compris.

NB : ici, "esprit" est à prendre au sens du psychisme humain, et "messages" est à prendre au sens des circulations d'informations au sein du corps humain permettant l'association des idées, des perceptions et des émotions.